Musique et émotions – Rétablissons des liens ensemble (1 séance)

54.00 

  Poser une question
Editeur du programme
0 sur 5
Catégories : , Étiquettes : , , , , , , ,

Description

Objectifs

Moral en baisse / Fatigue intellectuelle / Troubles de la mémoire ou de la concentration.

Programme

Écoute active d’œuvres musicales : écoutes successives d’œuvres musicales (en association ou non selon le programme) sur lesquelles la personne est invitée à rendre compte de son ressenti émotionnel et physique.

Séance de 60 minutes.

Bilan psychomusical (questionnaire relatif à l’environnement musical et sonore de la personne).

Déroulement de la séance :

10 minutes d’échange afin d’évaluer les besoins individuels de la séance.

45 minutes d’écoute active d’œuvres musicales alternées avec le partage des ressentis personnels.

 

Préconisation : à renouveler sur 10 séances minimum (programme complet disponible sur la plateforme).

Modalités :

Séance individuelle ou collective.

Nécessite un casque audio.

Les bénéfices de ce programme :

Cette pratique vise à verbaliser le ressenti que l’audition des œuvres musicales procure. La personne est active durant l’écoute et non passive permettant ainsi l’émergence de la parole et de la communication.

Dans les problèmes de baisse de moral, cette technique amène la personne à rendre compte de ce que la musique procure chez elle au niveau émotionnel et physique. Elle favorise l’échange et participe au mieux-être.

Pour les personnes dont la mémoire est altérée, l’écoute active de la musique permet une stimulation cognitive pouvant augmenter les ressources neuronales. Elle contribue à restaurer des compétences dans le cas d’atteintes cérébrales. Les régions cérébrales sollicitées renforcent les connexions synaptiques. L’écoute de la musique prépare la personne à lutter contre le vieillissement cognitif.

Les +

La musique joue un rôle de médiation entre la personne et le musicothérapeute. Elle apparait comme un « langage musical » ou encore un « signifiant sonore ». Dans ce processus thérapeutique, l’écoute active invite à ressentir et à se représenter avant de dire.

Être « avec » et écouter « ensemble » soutient l’interaction et facilite l’échange.

Cette pratique augmente la connectivité cérébrale.

Extraits musicaux proposés à partir d’un bilan psychomusical propre à chacun.

Recommandations

Pour votre sécurité, tout accompagnement devrait être précédé par une consultation préalable chez un médecin afin d’en garantir la pertinence et l’absence de contre-indication. Par ailleurs, cet accompagnement ne doit pas entraver l’accès à des soins conventionnels nécessaires. Les praticiens proposant un accompagnement sur la plateforme ont tous signé une charte garantissant un positionnement complémentaire à la médecine conventionnelle et non alternatif.

Qu’en dit la science ?

Il existe un nombre important de recherches dont les résultats démontrent les effets positifs de la musicothérapie.

L’utilisation de la musique produit des effets bénéfiques dans l’amélioration de la santé mentale et dans le rétablissement des fonctions cognitives. Puissant vecteur, la musique aide au développement intellectuel et ralentit le vieillissement cognitif. Elle participe à l’amélioration des fonctions cognitives telles que la concentration et la mémoire. Elle apporte une meilleure qualité de vie chez les personnes dont le moral est en baisse.

Des chercheurs en biomédecine découvrent que la musique n’est pas seulement un langage hautement structuré qui fait appel à la perception, la cognition et le contrôle moteur, mais que ce langage sensoriel peut être aussi utilisé efficacement pour rééduquer et restructurer un cerveau lésé. Il en résulte que l’apport de la musique agît sur le plan psychique mais aussi sur le plan neurologique.

Bigan E. Les bienfaits de la musique sur le cerveau. Paris: Editions Belin; 2018.

Fauvel B, Groussard M, Chételat G, Fouquet M, Landeau B, Eustache F, Desgranges B, Platel H. Morphological brain plasticity induced by musical expertise is accompanied by modulation of functional connectivity at rest,

NeuroImage, 2014 (90): 179-188.

Fauvel B, Groussard M, Eustache F, Desgranges B, Platel H. Neural implementation of musical expertise and cognitive transfers :  could they be promising in the framework of normal cognitive aging ?. Front. Hum. Neurosci. 2013.

Lord TR, Garner JE. Effects of music on Alzheimer patients. First Published. 1993

Maralos A, Crawford MJ, Procter S. Music therapy for depression: it seems to work, but how ?. Cambridge University Press: 2018

McAdams S, Bigand E. The cognitive psychologiy of human audition. Clarendon Press/Oxford University Press: 2013.

Salimpoor VN, Van den Bosch I, Kovacevic N, Randal Mcintosh A, Dagher A, Zatorre RJ. Interactions between the nucleus accumbens and auditory cortices predict music reward value. Sicence: 2013; 216-219

Vrait FX. La musicothérapie. Paris: PUF; 2018.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Musique et émotions – Rétablissons des liens ensemble (1 séance)”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'offres pour ce produit!

Politique de livraison

Diplôme Universitaire de musicothérapie et musicothérapeute clinicienne – Université Paul Valéry Montpellier 3.

Exerce en libéral (depuis septembre 2020) et salariée au sein d’un Institut médico-Éducatif (1 ans).

Professeur de chant au sein d’une école de musique et en libéral. 9 ans d’expérience en tant qu’animatrice « chant/choral » et « relaxation » au sein d’une structure dédiée à l’accompagnement de personnes vivant avec des troubles psychiques.

Formée à la psychologie positive et à la méditation (se former.com). Praticienne en relation d’aide, formée à l’Artec (Lattes-34).

Questions et demandes générales

Il n'y a pas encore de demandes de renseignements.